Le règlement de comptes : une notion aux frontières poreuses

-

Le 2 mars dernier, Nordine B. est attablé à la terrasse du Fournil de la Barque, sur la route de Martigues, à Marignane, une commune située à une vingtaine de kilomètres au nord de Marseille. Il est à peine 8H00, lorsqu’un homme, armé d’une kalachnikov, ouvre le feu sur le trentenaire avant de prendre la fuite, avec ses trois complices, à bord d’une voiture noire. La victime décède dès l’arrivée des secours. Très vite, les médias évoquent un « règlement de comptes ». Tous les éléments du scénario habituel semblent en effet réunis. Pourtant, c’est l’enquête qui permettra ou non de confirmer cette appellation spécifique, aux frontières parfois poreuses.

Lire la suite

Publicités

[INFOGRAPHIE] – Des délinquants jeunes, victimes de leur « amateurisme »

image (2)

Capture d’écran 2015-04-29 à 13.07.05Ce sont souvent les jeunes qui se font descendre car ils représentent la main d’oeuvre de bas étage… Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il y a deux types de trafics : les trafiquants les plus âgés appartiennent à la French Connection, ce sont des professionnels. Ceux-là ne sont jamais directement impliqués dans les règlements de comptes dont on parle dans les journaux, ils font appel à des mercenaires étrangers.

– Laurent Muchielli, sociologue spécialiste de la délinquance