Du guetteur à la nourrice, organigramme d’un trafic de drogue

Hatem C-A a été assassiné à 00h30 jeudi 15 janvier 2015, cité de la Castellane, dans le 16e arrondissement de Marseille. Une seule balle dans la tête mais vingt douilles au sol, de deux armes de poing, étalées sur plusieurs mètres. La Provence décrit une course entre la victime et ses agresseurs, alors que son corps a été retrouvé sur une petite place près de la tour K, réputée pour être le centre névralgique des trafics du quartier.

Lire la suite

Des victimes comme les autres ?

8517284620_495764728c_o

Douille 9mm. Crédit Photo : Alexandre Gloria

Le 1er août 2014, un peu après 21H00, une voiture bloque celle que conduit Medhi F. au niveau de la pharmacie du Boulevard de la Pomme, dans le 11e arrondissement de Marseille. Un homme descend, côté passager, tire une vingtaine de coups de pistolet-mitrailleur des deux côtés du véhicule, selon le procureur adjoint Michel Raffin cité par La Provence. Les agresseurs repartent sans laisser de traces.

Lire la suite

[INFOGRAPHIE] – Antécédents : des victimes « multi-cartes »

Les 22 victimes des règlements de compte (entre janvier 2014 et avril 2015) avaient plusieurs casquettes. Trafic de stupéfiants, meurtre, vol avec arme, violences, défaut de permis… Elles sont toutes connues par les forces de l’ordre pour un ou plusieurs motifs, sans que ces suspicions ne soient toujours à l’origine d’interpellation ou de condamnation (voir notre infographie Une judiciarisation difficile).

Nous avons rassemblé dans l’infographie ci-dessous les raisons pour lesquelles ces victimes étaient connues par les forces de l’ordre (dans la limite des informations que nous avons pu obtenir).

55 suspicions, 25 interpellations et seulement 15 condamnations.

Le tableau est classé par nombre de suspects pour chaque infraction. Les suspicions représentent ce dont la police judiciaire se doutait mais n’a pas pu prouver. On remarque que le trafic de stupéfiants est l’antécédent majeur avec 15 individus sur 22 suspectés d’y prendre part. Sur ces 15, 5 ont été interpellés, seulement 4 ont été condamnés.